Giulia Larigaldie

🤬 « L’emmerdeur est une figure universelle, odieuse, repoussante et malheureusement invincible. On ne peut rien contre lui. L’emmerdeur a une très longue histoire… Depuis tout ce temps, personne n’est arrivé à remettre l’emmerdeur à sa place de façon définitive, irréversible… Emmerder le monde, c’est toute sa vie. » 🥊 (Juan Tallón – El Progreso Lugo, le 22/05/2021)

🧬 Lorsque l’on raconte une histoire, il faut créer du contraste, sinon c’est ennuyeux. 🥱

☄️⚡️Sans emmerdeur ou sans méchant, une histoire est plate ! 😈👼

♨️ Pierre Lemaitre évoquait cela au sujet de « Au-revoir là-haut » quand il me parlait de ses personnages :

Petit Échotier : Vous n’êtes pas tendre avec vos personnages et pourtant, on a le sentiment que, au fond, vous les aimez bien… Vous est-il difficile d’arriver à créer un personnage qui est un vrai méchant, une immonde crapule, comme par exemple le lieutenant Aulnay-Pradelle?

Pierre Lemaitre : Non, c’est très jouissif. Parce que si c’est un vrai méchant, je sais que les gens vont adorer le détester. C’est comme Javert ou les Thénardier.

Petit Échotier : Il faut pourtant rester véridique, crédible ? Ne pas exagérer ?

Pierre Lemaitre : Non, absolument pas ! Le véridique, je m’en fiche complètement ! Par exemple, Aulnay-Pradelle : je me demande ce qu’il pourrait faire de méchant et, quand j’ai trouvé, j’en fais le double ! Hitchcock dit: “Meilleur est le méchant, meilleur est le film”. Donc, pour faire un bon livre, il me fallait un vrai bon méchant. Mais c’est vrai que j’ai la réputation d’être un homme méchant avec mes personnages.”

👉 Et vous, vous en avez un d’emmerdeur que vous aimez bien ? Racontez-moi ! 🗯